Graphe Maison Graphe Ancêtres
Graphe Wantok

Wanskul

Mot pidgin mélanésien dérivé de l'anglais « one school ». Ce mot recoupe les réseaux sociaux qui réunissent, en général dans les villes, les gens ayant fréquenté la même école ou la même université. Comme pour les réseaux wanwok et wantok, les réseaux wanskul s'articulent autour d'un sentiment d'appartenance à une entité unificatrice. Des liens d'obligations se développent entre les anciens condisciples et les poussent à l'entraide sous forme d'échanges. L'esprit de corps est important et permet aux réseaux wanskul de fonctionner bien souvent comme des lieux de recrutement pour le travail salarié, par cooptation et aussi par népotisme.

Christine Jourdan, 2001