Graphe Wantok Graphe Maison
Graphe Ancêtres
 Rêve

Le rêve a toujours occupé une place centrale dans les sociétés océaniennes. Tel un prolongement de la vie quotidienne, le rêve est un lieu et une expérience où il est possible d’acquérir des connaissances et des informations diverses. Selon les conceptions locales, le rêve se produit lorsqu’une des composantes de la personne (moi), soit une de ses âmes, se détache du corps durant le sommeil pour vagabonder et vivre diverses expériences. Partout en Océanie, le rêve se présente comme le médiateur entre les vivants et les morts. Il est un lieu privilégié de rencontre et de communication avec les entités invisibles, soit les ancêtres, les esprits des morts, les fantômes, les dieux ou encore les esprits de la nature (mana); ces entités prennent alors des formes diverses (terrestres, aquatiques ou aériennes). Toutes ces entités, ainsi que celles introduites depuis la conversion au christianisme (Jésus, les anges, Dieu ou le Saint-Esprit), jouent un rôle actif dans les affaires des humaines. C’est souvent par le biais des rêves ou des transes qu’elles se révèlent, interviennent dans la vie courante, intercèdent auprès des vivants ou transmettent des informations.

Les rôles et les valeurs concédés au rêve ainsi que ses contextes d’application sont multiples. Prémonitoires ou prophétiques, annonciateurs d’événements heureux ou malheureux, de bon ou de mauvais augure, messages des entités invisibles ou guides pour les actions futures, les rêves permettent d’actualiser des connaissances habituellement dissimulées aux vivants. Les rêves sont ainsi interrogés ou interprétés sur les questions de la vie courante : les relations interpersonnelles, les échanges rituels et les transactions, la planification de mariages, les voyages en mer, le site idéal pour un jardin, l’élevage des cochons, ou encore les lieux propices à la chasse ou à la pêche.

Lorsqu’il annonce le nom ou le sexe d’un enfant à naître, le rêve offre alors des indications sur l’identité sociale de la personne. Certains rêves à teneur sexuelle s’interprètent comme le résultat d’un sortilège amoureux jeté parfois par un esprit ou un fantôme désireux de séduire le rêveur; dans certaines régions de la Mélanésie, de tels rêves sont étroitement liés à la chasse. En Polynésie, les ancêtres apparaissent en rêve pour faire des prédictions, blâmer le rêveur pour la transgression d’un tabou ou la négligence dans les rituels. Ils viennent aussi guider les guérisseurs dans le traitement des maladies. Dans les moments forts de la vie sociale et individuelle, comme les périodes d'initiations, les rêves revêtent une importance particulière : ils permettent l’acquisition de connaissances sacrées, de chants ou encore de mana.

Les récits oniriques ne dépassent généralement pas la sphère du privé; ils sont racontés aux proches et souvent l’interprétation en revient au rêveur. Un rêve jugé significatif par le rêveur pourra être communiqué à la collectivité ou à un spécialiste qui se chargera d’en élucider le sens, cela sur la base de codes culturels et de variables contextuelles qui diffèrent sensiblement selon les sociétés. L’âme du rêveur est aussi vulnérable aux intentions maléfiques de sorciers, d’esprits ou de fantômes malveillants ou d’ancêtres mécontents qui peuvent choisir de la retenir de sorte que le rêveur perde sa force vitale. Les rêves peuvent donc induire la maladie ou la mort tout comme ils peuvent offrir aux spécialistes, chamanes, guérisseurs, devins, médiums ou prêtres, des indices pour la guérison ou l’identification de l’origine d’une mort, d’une maladie ou d’une malédiction. Par le biais des rêves ou des transes, le spécialiste de l'invisible peut aussi envoyer son âme localiser, identifier et négocier avec les esprits ou les ancêtres.

Lieux de révélation, les rêves constituent une source d’inspiration et d’innovation culturelle. Les hommes et les femmes ayant un certain statut sont des producteurs de rêves significatifs. Leurs rêves auront davantage de légitimité sur le plan collectif, et certains même justifieront des transformations sociales et culturelles. C’est lors d’un rêve ou d’une vision, par exemple, que les initiateurs des cultes du cargo reçurent des ancêtres les messages d’un ordre nouveau. Avec l’avènement de l'influence des missionnaires, les rêves n’ont pas perdu leur importance; ils ont aussi souvent joué un rôle dans les processus individuels de conversion. Rêver aux anges, au Saint-Esprit ou à Jésus est une preuve directe de leur existence et de leur pouvoir au même titre que ceux des ancêtres et des esprits des morts. Les rêves peuvent donc être à la fois générateurs d’idées nouvelles et gardiens des valeurs et des pratiques existantes.

Sylvie Poirier, 2000


Homme
ombre
Les rêves, voyage de l'âme