Graphe Ancêtres Graphe Wantok
Graphe Maison

Nattes

 Fabrication de nattes
ombre
Fabrication de nattes
D'une importance primordiale dans certains archipels d'Océanie, les nattes y jouissent d'un immense prestige et possèdent une valeur économique quasiment incalculable. En effet, d'une facture très fine, et fabriquées par des femmes qui les investissent de mana, les nattes ont joué, et jouent encore, un rôle de monnaies très précieuses et d'objets d'échanges principalement à Hawaii et à Samoa ainsi que parmi les Maoris. En cela, leur statut se rapproche de celui des grands tapas. Un ami samoan disait à l'anthropologue Annette Weiner que « ces bandes de pandanus, qui n'ont aucune utilité pratique, sont plus importantes que votre or. Elles protègent nos vies ». En effet, les plus belles nattes, inaliénables, confèrent leur pouvoir divin (transmis par les femmes qui les fabriquent) aux statues tutélaires qu'elles revêtent.

On prise beaucoup les fines nattes faites avec des bandes très minces de feuilles de pandanus; recherchées, on les voit souvent vendues loin de leurs lieux d’origine. On utilise ces nattes très fines (aux Marshall, à Yap) pour confectionner des jupes, des vêtements d'hommes pour les danses (aux Gilbert), des attirails cérémoniels (ceintures et sacs), des pagnes, des étuis péniens, etc.

Quant aux Malaitains (îles Salomon), les nattes ont pour eux une fonction non pas d'échange ni de biens précieux mais d'usage courant. Eux aussi utilisent des feuilles de pandanus (en langue lau, kaufe) pour confectionner un type de nattes polyvalentes et qui portent le même nom que cet arbre (kaufe). Les femmes, qui les fabriquent, en choisissent des feuilles lustrées, les font sécher au soleil, puis les attendrissent et en font des rouleaux qu’elles stockent. Selon le type de vannerie ou de contenant à confectionner (sacs, sacoches, nattes ou paniers), elles découpent les feuilles en bandes de différentes longueurs. Pour fabriquer le kaufe proprement dit, on coud les feuilles ensemble (au lieu de les découper), de façon à créer un sac plat. On obtient ainsi à la fois un fourre-tout qu'on referme sur son contenu pour le transporter sous le bras, un parasol ou parapluie si on déploie la natte en guise de mini toiture couvrant la tête et le dos, un couvre-sol pour y déposer des objets (par exemple, des poissons ou des légumes qu'on vend dans les marchés), ou pour s'y asseoir ou s'y allonger. On trouve des nattes dans le mobilier de toutes les maisons.

Pierre Maranda, 2001

Nattes pour espace cérémonielle
ombre
Nattes pour espace cérémonielle

Nattes
ombre
Nattes
Objet HRes [659 Ko]