Graphe Maison Graphe Ancêtres
Graphe Wantok

Groupes ethniques

« Ethnie », dérivé du grec ethnos (peuple), désigne un ensemble linguistique culturel et territorial d'une certaine taille alors que « tribu » réfère généralement à un groupe de moindre importance démographique. Le terme « ethnie » a fait son apparition dans le monde francophone au moment où celui de « nation » ne s'adressait qu'à des états « civilisés » occidentaux et que celui de « peuple » n'était pas encore concevable pour des populations non occidentales. L'acceptation plus large et moins discriminante de l'expression récente d'origine anglo-saxonne ethnic group, ou encore « groupe ethnique », désigne une minorité culturelle. Ainsi, on comprend qu'une part importante de la culture du groupe ehtnique se définit et se forme en rapport avec une différence linguistique et culturelle, et plus particulièrement avec un groupe dominant.

Les migrants de diverses origines ethniques sont confrontés chaque jour dans les villes à des problèmes qui exigent une solution immédiate, comme les emplois précaires, le chômage, la pénurie de logements (hébergement) à bon marché, la faim et la solitude. Ils doivent vivre d’expédients dans un système social complexe qui les met en contact avec des camarades de travail (wanwok), des membres d’organisations sportives, des adeptes de différentes religions (églises), des voisins appartenant à différents groupes ethnolinguistiques, ainsi de suite. La multiplicité de ces cadres de référence urbains permet des rapports sociaux diversifiés et un assez large éventail de possibilités : on peut traiter des amis, des voisins ou des collègues comme des proches et ainsi intégrer dans son mode de vie des éléments qui appartiennent à l’autre.

La ville favorise l’improvisation culturelle, le mélange des genres ainsi que de multiples interprétations de la même trame sociale. Dans de telles conditions, une gradation continue s’élabore entre la parenté, l’amitié et l’ethnicité — trois éléments qui, en ville, sont moins précisément délimités que dans les villages. On est donc en présence d’une « métaphorisation » des liens de parenté qui englobe les camarades de classe (wanskul), les collègues (wanwok) ou les voisins de palier dans le wantokisme.

Jean-Marc Philibert et Hélène Giguère, 2000

Manifestation
ombre
Manifestation