Graphe Ancêtres Graphe Wantok
Graphe Maison

Envois

 Maison construite grâce à des envois
ombre
Maison construite grâce à des envois
Les changements survenus en matière de logement (hébergement) dans les villages proviennent, dans une très large mesure, de contributions matérielles et financières de parents qui ont émigré (migrants). En contrepartie, les villageois enverront des produits de la terre à leurs proches qui ont déménagé dans les villes. Cette pratique plus ou moins régulière d'échange maintient des liens que renforcent les périodes de vacances, les migrants venant souvent les passer dans leur village d'origine.

Les envois (en argent et en nature) permettent aux insulaires restés sur place de construire des maisons en utilisant des méthodes et des matériaux importés. Les toits en tôle ondulée sont de plus en plus courants, et les murs en métal, en bois et en béton tendent à remplacer les murs de panneaux de pandanus, de pierre et de chaume.

Les matériaux locaux et les styles d’habitation traditionnels permettaient la participation des hommes, des femmes et des enfants au processus de construction, mais les nouveaux styles de maison et les nouvelles techniques de construction exigent bien souvent des compétences particulières. Cela réduit le nombre d’ouvriers potentiels, lesquels s’attendront par ailleurs à être rémunérés en espèces pour leur travail au lieu d’être rétribués à la manière traditionnelle (par exemple, par de la nourriture).

Les villageois qui utilisent les envois pour se faire construire des maisons ont tendance à apprécier davantage leurs parents migrants que ceux restés sur place et qui, auparavant, les auraient aidés à se procurer les matériaux de construction locaux ou à construire leur maison.

Jan Rensel et Pierre Maranda, 2000

Homme portant un sac
ombre
Homme portant un sac