Graphe Ancêtres Graphe Wantok
Graphe Maison

Contenants

 Femmes Kwaio fabriquant des paniers
ombre
Femmes Kwaio fabriquant des paniers
Plus de mille ans avant notre ère, on fabriquait de la poterie en Océanie. Des fouilles archéologiques, notamment aux Fidji, à Tonga, à Samoa, en Nouvelle-Calédonie et dans d'autres archipels, ont permis d'en découvrir de nombreuse traces. On a nommé ce style « lapita », qui déclinera progressivement au début de notre ère, jusqu’à l’abandon de l'argile comme matériau principal pour la confection de contenants.

Depuis, les hommes fabriquent principalement des contenants dans des matériaux solides – surtout du bois –, tandis que les femmes font de la vannerie ou tissent des filets à provisions. Ces deux types d'objets constituent soit des effets personnels, soit des ustensiles cérémoniels. On peut prêter les premiers, les donner ou les vendre sans autre contrainte que celle de leur « genre » masculin ou féminin car dans la plupart des cas, les hommes ne peuvent utiliser que des contenants « masculins » et les femmes, que des contenants « féminins ».

Certains bols ou plats de cérémonie, inaliénables, doivent demeurer dans la maison des armes ou, à tout le moins, dans le quartier des hommes. De même, certains contenants réservés aux femmes ne peuvent quitter leur aire de réclusion.

Les bols, sacoches, sacs et fourre-tout font partie du mobilier de maison et de cuisine. Ce mobilier comporte aussi des contenants de bambou dans lesquels on garde l'eau potable, et que, à l'occasion, on apporte en mer ou en montagne lors de périples suffisamment longs pour assoiffer. De petits bambous servent aussi à contenir la chaux qu'on utilise lorsqu'on chique le bétel. Quant aux travaux de vannerie, ils varient grandement en qualité et en finesse d'un archipel à un autre, voire d'une île à une autre et d'un clan à un autre.

De nos jours, on apprécie beaucoup tous les contenants en matières durables : bouteilles en plastique ou en verre, casseroles, chaudrons, etc. On recycle les éclats de verre pour en faire des lames, qu'on utilise à différentes fins, dont le rasage de la barbe ou des cheveux. En Papouasie-Nouvelle-Guinés, les hommes ont bien aimé recevoir des photographes les boîtes cylindriques qui contiennent les films de 35 mm. Ils s'en faisaient des étuis péniens (vêtements).

Pierre Maranda, 2000

Paniers en frondes de cocotier
ombre
Paniers en frondes de cocotier

Bol
ombre
Bol
Objet 3D [427 Ko]

Sacoche
ombre
Sacohe
Objet 2D [341 Ko]

Panier
ombre
Panier
Objet 3D [754 Ko]

Sac
ombre
Sac
Objet 2D [431 Ko]

Bol
ombre
Bol
Objet 3D [194 Ko]

Sacoche
ombre
Sacoche
Objet 2D [194 Ko]