Graphe Wantok Graphe Maison
Graphe Ancêtres

Statue
ombre
Statue

Au-delà

Toutes les sociétés d’Océanie ont élaboré une notion d'un au-delà où résident les âmes de leurs défunts. On le situe souvent, dans certains archipels, sous l'océan et juste derrière la barrière de récifs. Ou encore on désigne une île lointaine et inhabitée comme le séjour des morts : une île où ceux qui osent s'y aventurer ou qui y échouent à la suite d'un ouragan, disent en en revenant qu'ils ont entendu parler les êtres devenus invisibles qui y habitent. Ils rapportent y avoir vu des événements insolites, notamment des pierres qui saignent, de la nourriture qui disparaît et dont les morts feraient leur délice, etc. Dans les grandes îles, les montagnards loin des côtes situent l'au-delà dans les profondeurs de la terre. Là règne un jour éternel, de sorte qu'on ne peut y dormir; des sculptures en représentent donc les résidants avec des yeux exorbités.

Des spécialistes ont accès à l'au-delà : il s'agit des chamans. Que ce soit à l'occasion de voyages initiatiques (initiation) ou pour remplir une mission spécifique (par exemple, trouver la cause d'une maladie ou d'un ensorcellement), le chaman pourra enter en transe. Il visitera des lieux inaccessibles aux autres humains, prendra contact avec des êtres invisibles de l'au-delà, pour enfin revenir parmi les siens en possession de nouvelles connaissances. D'autres font aussi l'expérience de l'au-delà : les ressuscités, c'est-à-dire ces morts qui ont échoué à l'examen d'admission et qui doivent retourner au monde visible. Et des mythes, comme ceux qu'on chante lors de funérailles, font état de visites dans le monde des morts d'où on s'efforce de ramener des défunts.

On considère souvent les esprits de proches parents décédés comme dangereux. On dit en effet qu’ils retournent occasionnellement chez les vivants avec l’intention de s'emparer des âmes de leurs bien-aimés dont la compagnie leur manque. Ils veulent ainsi les amener prématurément dans l'au-delà. Ils apparaissent alors en rêve ou ils empruntent la forme de fantômes ou d’apparitions. On les redoute donc et essaie de les éloigner au moyen de rituels. Par ailleurs, les gens font parfois appel aux fantômes de leurs ancêtres pour attirer la bonne fortune, guérir des maladies ou se venger de leurs ennemis. Par l’entremise de médiums, les ancêtres peuvent prodiguer des conseils ou saisir un de leurs descendants par possession afin de communiquer un message important.

Alan Howard et Pierre Maranda, 2001